top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlice Telecher

Les gestes natures pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 20 nov. 2023


Continuer à se pomponner, se parfumer, se maquiller pendant la grossesse ? Oui, mais pas n’importe comment, ou plutôt pas avec n’importe quoi. Comment ? En revisitant tout simplement notre trousse de toilette, et surtout en apprenant à lire les étiquettes.





La chasse aux perturbateurs endocriniens


Les crèmes de soins, le maquillage, les produits capillaires et autres articles de beauté contiennent, et nous l’ignorions peut-être avant de nous y intéresser, des molécules toxiques pour nous-mêmes, et pour le fœtus. Nous savons que certains médicaments et certains produits sont à bannir de nos habitudes dès que notre gynécologue nous annonce que « le petit point, là, si regardez, juste là », c’est notre bébé, et nous fournit une liste qui contient, entre autres, la cigarette, l’alcool, les viandes et fromages et poissons crus, mais qui n’est pas exhaustive.


En effet, nous n’entendons pas parler de notre shampooing effet shiny, ni de notre fond de teint magique de la marque Qu’on est belle avec, et de tous ces produits de beauté que nous avons l’habitude d’utiliser au quotidien, qui contiennent pourtant des substances imprononçables telles que l’ethylhexyl methoxycinnamate, le phenoxyethanol, le butylphenyl methylpropional, les huiles minérales et hydrocarbures de synthèse dans les produits labiaux, le dioxyde de titane, le butylparaben, le BHA et autres colorants sensibilisants extrêmes et forts (la liste est longue… et compliquée à orthographier).


Pourtant, ils sont nocifs pour la santé, et sont contenus non seulement dans nos cosmétiques, mais aussi dans nos produits ménagers. Pour autant, nous n’allons pas cesser de nous laver, de nous hydrater (pourquoi pas de nous maquiller) ni d’entretenir notre maison. Quelles sont les alternatives ?


Opter pour des produits naturels vs produits de synthèse


Comme souvent, Dame Nature reprend le dessus et se présente comme la meilleure alliée de notre santé. Il va s’agir de renouveler vos produits habituels et de les remplacer par des produits naturels et non allergènes. Cependant, comment s’y retrouver dans des listes d’ingrédients aux noms scientifiques compliqués et savoir ce qui est bon pour vous et pour votre bébé ?


Pas besoin de suivre une formation particulière. Il existe des applications mobiles gratuites, comme QuelCosmetic, grâce auxquelles vous scannez simplement un code-barre, dans votre placard ou dans les rayons de votre supermarché, pour connaître la composition d’un produit, et détecter la présence d’allergènes et de perturbateurs endocriniens ainsi que le niveau de toxicité du produit en question. Par ailleurs, QuelCosmetic vous propose des produits qui ne contiennent aucun perturbateur endocrinien, aucun allergène, par catégories d’articles, pour vous aider à faire votre choix (plutôt que de passer en revue tous les articles en magasins).


Autre alternative, le fait maison. Assez tendance, écolo et économe, faire soi-même ses produits ménagers et autres cosmétiques ne prend pas beaucoup de temps, et c’est bien meilleur pour votre maison et votre santé. De plus, c’est un loisir très gratifiant ! Des sites Internet sympas comme Aroma-Zone ou l’Atelier Green proposent les ingrédients nécessaires à la réalisation de vos produits, mais également des fiches recettes.


Quand votre petit Bout’chou aura pointé le bout de son nez, vous pourrez procéder de la même façon pour le choix de ses produits de soin. Quant au fait maison, attention cependant à l’utilisation des huiles essentielles et naturelles, souvent déconseillées chez les tout-petits. De même, ne jouez pas les chimistes pour fabriquer son liniment et autre crème de change sans être certaine de votre formule, afin d’éviter tout risque d’irritation.


N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et idées sur notre forum et prenez soin de vous !


Alice Telecher

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page